search
PUBLIER

Actu ✦ Politique Fait marquant

Intrusion supposée au domicile du diplomate angolais Gilberto da Piedade Verissimo : une affaire privée

Posté par Yann Essabe, le 29 janvier 2024


L’enquête diligentée par le ministère gabonais de l’Intérieur sur l’intrusion présumée d’individus au domicile de Gilberto da Piedade Verissimo, président de la Commission de la CEEAC, à Libreville le 17 janvier 2024, a rendu ses conclusions. Il s’agit plutôt d’un problème privé immobilier qui n‘engage ni le gouvernement gabonais ni les forces de défense et de sécurité.

Par Yann Essabe

On en sait désormais un peu plus sur « l’intrusion » présumée d’individus armés au domicile de Gilberto da Piedade Verissimo, président de la Commission de la CEEAC, le 17 janvier 2024.

En effet, selon le communiqué du ministère gabonais de l’Intérieur, qui a diligenté une enquête à la suite des graves accusations du président de la Commission de la CEEAC faisant état de ce que des individus lourdement armés avaient fait irruption à son domicile, il ressort qu’il s’est plutôt « agi de l’arrivée sur les lieux du propriétaire des locaux, accompagné de deux éléments de sa garde rapprochée, venu constater l’effectivité de la libération de la résidence par l’ancien occupant à savoir Monsieur Gilberto da Piedade VERISSIMO, absent du territoire au moment des faits, conformément à la résiliation du contrat de bail au 30 novembre 2023 ».

Le communiqué précise que la descente du propriétaire survient à la suite d’une lettre datée du 30 novembre 2023, dans laquelle Gilberto da Piedade Verissimo a notifié à l’agence immobilière la libération de la résidence pour au plus tard le 5 janvier 2024.

Au regard de ce qui précède, il ressort que le gouvernement et les forces de défense et de sécurité gabonais n’ont engagé aucune action à l’encontre du diplomate angolais. Qu’est-ce qui peut donc expliquer cette montée de tensions y compris par des moyens peu diplomatiques ? Terre d’opportunités, le Gabon a toujours fait de l’accueil de l’étranger sur son sol, un sacro-saint principe de vie. De nombreux Angolais avaient trouvé refuge au Gabon durant la longue guerre de libération contre la colonisation portugaise. Des aphorismes sont d’ailleurs nés pour magnifier la légendaire hospitalité du Gabon en la matière, et le plus connu de tous est de feu président Omar Bongo Ondimba : « Quand un étranger nous apporte sa force de travail, apportons-lui, notre amitié en retour. »

C’est dans cet esprit d’inclusion des États et de leurs peuples qu’il faut comprendre l’engagement personnel de feu le Président Omar Bongo Ondimba dans la création de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), instituée le 18 octobre 1983 par la signature à Libreville de son Traité constitutif. Le siège de la commission étant à Libreville, le gouvernement de l’époque avait mis tout en œuvre pour construire un bâtiment doté de commodités pour rendre le séjour des diplomates agréable.

Depuis son affirmation diplomatique aussi bien sur les plans sous régional, africain et international par ses bons offices dans la résolution des conflits, la mise à disposition de ses forces de défense dans la stabilisation de la paix dans certains pays frères et sa forte implication dans la lutte pour la protection de l’environnement, le Gabon a toujours respecté scrupuleusement toutes ses obligations internationales et communautaires en matière de protection des diplomates, des missions diplomatiques et organisations Internationales accrédités sur son territoire.

D’ailleurs, le Président de la Transition, chef de l’État, Brice Clotaire Oligui Nguema l’a réaffirmé aux diplomates accrédités au Gabon lors de la série de rencontres qu’il a initiées avec les forces vives du pays, les missions diplomatiques et autres organisations internationales accréditées au Gabon au lendemain du coup d’État du 30 août 2023.

En attendant, il devient urgent pour les deux présidents, gabonais et angolais, Brice Clotaire Oligui Nguema et Joao Manuel Gonçalves Lourenço, de renouer le fil du dialogue et chasser les nuages qui assombrissent les relations entre ces deux pays frères.

À
Libreville
Du
17/01/2024
au
17/01/2024
Source
Signaler un abus ou contacter EqCoNews
{{p.pseudo}}
Texte
Annuler ENREGISTRER


Vote de fiabilité publication

100 %
thumb_up_off_alt1
sentiment_neutral0
thumb_down_off_alt0
arrow_back

Retour à la liste

access_time

29/01/2024 à 07:09

remove_red_eye

51

{{rdo.ann_fav[308714] ? 'star' : 'star_border'}}

{{rdo.ann_fav[308714] ? 'Sortir de' : 'Dans'}} mes favoris




Yann Essabe

Akanda

view_module

Voir ses autres annonces

email

Lui envoyer un email

Message email à {{mes.dis.lst[mes.dis.sel].pfl[1].pseudo || "Yann\x20Essabe"}} close

{{m.created | amDateFormat:'DD/MM/YYYY à HH:mm'}}

{{m.text}}

ENVOYER
Votre message a bien été envoyé à Yann Essabe.

Connectez-vous pour contacter l'annonceur en instantané


 
 
 
navigation

L'utilisation des informations contenues dans ce site web implique l'acceptation de ses Conditions générales d'utilisation. En consultant ses pages, que ce soit en mode visiteur ou via votre session privée, vous acceptez par ailleurs l'utilisation des cookies qui s'y trouvent. Il s'agit ici exclusivement de cookies fonctionnels et d'analyse d'audience anonyme. Ils sont indispensables à la bonne marche du site et sont aussitôt activés. Ils permettent également de se souvenir des informations de login sécurisé; de se souvenir des éléments de vos sélections précédentes; d'établir des statistiques anonyme d'utilisation; d'analyser le trafic pour optimiser les fonctions du site.

Accepter